Crise sanitaire oblige, la recherche accrue d’hygiène et de solutions efficaces pour limiter les risques de contagion nous poussent à faire évoluer nos pratiques. On constate d’ores et déjà de nombreux changements dans notre quotidien à l’extérieur, mais cela impacte aussi nos gestes une fois à la maison. Il est donc fort probable que la salle de bains post-Covid ne soit pas exactement celle que l’on connaît aujourd’hui. Alors quels sont les changements attendus pour la salle de bains post-Covid ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

 

Quelles sont les évolutions attendues pour la salle de bains post-Covid chez les particuliers ?

 

La salle de bains évolue c’est un fait.

Tout d’abord parce que les normes imposées par la réglementation changent. Ainsi, dans les constructions neuves, la loi sur l’accessibilité impose que la salle de bains soit plus grande pour faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite, y compris en fauteuil roulant. Les logements neufs où il est possible d’installer la machine à laver dans la salle de bains sont d’ailleurs de plus en plus nombreux. De même, la standardisation de la douche à zéro ressaut est venue bouleverser les habitudes d’aménagement de la salle de bains, et notamment le choix des receveurs de douche.

 

salle-de-bains-post-covid-douche

 

Quant au Covid, il vient lui aussi remettre en question la salle de bains telle qu’on la connaît chez les particuliers. Toutefois, si le besoin accru d’hygiène semble mener à l’unanimité pour une séparation généralisée de la salle de bains et des toilettes, les autres points continuent de faire débat.

Certains architectes pensent que la salle de bains des particuliers va se transformer en un lieu aseptisé, équipé de distributeurs de gel hydroalcoolique et recouvert de surfaces antibactériennes.

D’autres pensent qu’il faut totalement revoir le modèle de la salle de bains en séparant l’hygiène des mains et celle du corps. Les lavabos et autres lave-mains auraient donc vocation à s’installer dans le salon, le couloir voire même les chambres. La douche et la baignoire seraient alors réservées au bien-être et à la détente dans la salle de bains.

La salle de bains post-Covid n’est donc pas encore parfaitement définie. Mais au regard des débats en cours, il semble bien qu’elle soit destinée à se recentrer sur l’hygiène au sens premier du terme.

D’ailleurs, les WC lavants, les robinets à déclenchement automatique et les miroirs connectés capables de prendre la température, vont certainement se généraliser chez les particuliers.

La salle de bains post-Covid évolue aussi dans les entreprises et les collectivités

 

salle-de-bains-post-covid-gel

 

Tout comme chez les particuliers, la salle de bains post-Covid dans les entreprises et les collectivités adoptera certainement des pratiques différentes des habitudes actuelles. Tout l’enjeu réside dans le respect des règles d’hygiène pour limiter les risques de contamination.

Les distributeurs de savon et de gel hydroalcoolique sont de plus en plus présents. Mais l’évolution tient essentiellement au fait que ces distributeurs détectent automatiquement le passage de la main de l’utilisateur.

En effet, le développement du sans contact est certainement l’évolution majeure à retenir de la salle de bains post-Covid. Cela vaut aussi bien pour les distributeurs de savon que pour les chasses d’eau et les robinets de lavabo.

Par ailleurs, le recours aux matériaux biocides tend à se répandre, notamment pour les poignées de porte. Effectivement, il est dommage de tout prévoir au sein des toilettes entreprises, des collectivités et des lieux recevant du public, pour que les utilisateurs puissent respecter les gestes barrières, pour que finalement leurs mains soient de nouveau contaminées en ouvrant la porte pour sortir.

D’autre part, même s’il ne s’agit pas directement d’une évolution attendue pour la salle de bains post-Covid, l’hygiaphone apparaît de toute part. Cette paroi de protection en plexiglas ou en verre trempée permet de respecter les règles de distanciation sociale. Elle est principalement fabriquée par les fabricants de paroi de douche qui voient dès lors leur activité bouleversée.

La Covid-19 nous pousse à repenser nos usages quotidiens que ce soit dans les lieux publics ou dans nos foyers. La crise sanitaire impacte ainsi les fabricants d’équipements sanitaires, mais il y a fort à parier que la conception de la salle de bains et des toilettes a vocation à changer dans les prochains mois et années, afin de s’adapter aux nouveaux besoins des utilisateurs.

Share This