Quelle que soit la raison pour laquelle vous envisagez de réaliser une salle de bain PMR, les règles à respecter sont nombreuses et très précises. L’accessibilité est en effet le maître mot. Nous vous proposons un résumé des normes à respecter dans une salle de bain PMR. Cela vous permettra de savoir comment aménager une salle de bain PMR.

 

Salle de bain PMR : Les normes à respecter

 

Pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite (PMR) à la salle de bain et aux sanitaires, le législateur s’est saisi du sujet à travers différentes normes :

  • la loi handicap de 2005 qui détermine les obligations à respecter pour les lieux qui accueillent du public ;
  • la loi handicap de 2006 prévoit les normes applicables aux constructions neuves à usage d’habitation ;
  • la loi handicap de 2017 précise les règles techniques.

Ce sont ces normes qui déterminent la manière dont doit être aménagée une salle de bain PMR.

 

Comment aménager une salle de bain PMR conforme à la réglementation ?

 

Une salle de bain PMR est considérée conforme à la réglementation si elle respecte un ensemble de règles en termes d’accessibilité. Selon les équipements, les critères sont différents.

 

L’accessibilité, un élément essentiel dans une salle de bain PMR

 

salle-de-bain-pmr-design

 

Le premier critère à respecter en matière de salle de bain PMR est l’accessibilité. En effet, la personne en fauteuil roulant doit pouvoir entrer sans difficulté dans la pièce d’eau et manœuvrer de sorte à pouvoir faire un demi-tour sans encombre. Un espace suffisant doit donc être prévu.

C’est pourquoi deux types d’espaces réglementaires sont exigés. D’une part, un espace de rotation également appelé espace de manœuvre doit présenter un diamètre d’au moins 1,50 mètres. D’autre part, un espace dit d’usage de 0,80 m x 1,30 m doit être prévu sur le côté droit de la douche PMR. Il n’est donc pas possible d’avoir une salle de bain avec de petits espaces.

En ce qui concerne la porte dans une salle de bain PMR, celle-ci doit être suffisamment large pour offrir un espace de passage utile de 0,77 m au minimum.

Enfin de manière générale, tous les équipements pouvant être associés à un obstacle pour la personne à mobilité réduite, doivent être installés en dehors de l’espace d’usage.

 

Douche ou baignoire : Que faut-il choisir dans une salle de bain PMR ?

 

Dans une salle de bain PMR se pose rapidement la question de savoir s’il est préférable d’installer une douche ou une baignoire. Il n’existe pas de réponse universelle. Toutefois, certaines normes doivent être respectées dans les deux cas.

 

La douche

 

salle-de-bain-pmr-douche

 

La douche est particulièrement adaptée aux salles de bain PMR car elle est facilement accessible. Pour un côté design, vous pouvez par exemple proposer à vos clients une douche à l’italienne en carreaux de verre.

Pour être conforme à la réglementation en vigueur, la douche PMR doit :

  • être équipée d’un receveur de plain-pied ;
  • avoir des dimensions de 1,20 x 0,90 m minimum dans un volume de 1,80 m ;
  • avoir un robinet installé à une hauteur comprise entre 0.90 et 1,30 m.

Pour ajouter une touche d’innovation à la salle de bain, il existe même des douches connectées.

 

La baignoire

 

salle-de-bain-pmr-baignoire

 

Une baignoire peut aussi être installée dans une salle de bain PMR, mais il faudra veiller à son accessibilité. En effet, il faudra prévoir :

  • une aire d’approche de 0,90 m ;
  • une plage de transfert de 0,50 m ;
  • une barre de maintien.

De nombreux dispositifs ont été conçus spécifiquement pour répondre aux contraintes imposées par les normes PMR.

 

Quel lavabo dans une salle de bain PMR ?

 

Le lavabo installé dans une salle de bain PMR est nécessairement sous forme d’une vasque suspendue positionnée à 80 cm de hauteur par rapport au sol. Afin que la personne en fauteuil roulant puisse passer ses jambes, l’épaisseur du lavabo ne doit pas excéder 13 cm.

Choisir un lavabo avec des points d’appuis sur le devant est particulièrement utile.

 

Les WC PMR

 

salle-de-bain-pmr-wc

 

Les WC PMR, qu’ils soient dans la salle de bain ou non, doivent avoir une cuvette positionnée à 50 cm de hauteur par rapport au sol. L’installation de barres de maintien horizontales est également une obligation.

 

La salle de bain PMR doit donc répondre à certaines exigences réglementaires et techniques afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de gagner en autonomie et en confort.