Quels sont les différents types de raccord plomberie ? Comment savoir lequel utiliser ? Ce sont des questions légitimes au regard de la multiplicité des modèles de raccords de plomberie.

 

 

Les différents types de raccord de plomberie

 

Garant de l’étanchéité de l’installation, il est important de choisir le bon raccord de plomberie en fonction des matériaux utilisés, de la méthode d’installation mais aussi du diamètre des tuyaux en plomberie. 

 

 

Les raccords de plomberie en fonction des matériaux utilisés : avantages et inconvénients

 

Les raccords cuivre

 

Les raccords plomberie en cuivre sont les plus connus, car ils étaient traditionnellement utilisés pas les professionnels du secteur pour relier deux tubes eux-mêmes en cuivre. En effet, ils présentent l’avantage de s’adapter à de nombreuses situations.Polyvalents et durables, les raccords cuivre peuvent être installés de façon apparente ou encastrée. Toutefois, leur mise en oeuvre nécessite de maîtriser la brasure ce qui implique un délai plus important.

 

raccords-plomberie-cuivre

 

Les raccords en laiton

 

Le raccord de plomberie en laiton permet de relier deux tuyaux de matériaux différents. Ils peuvent être soudés ou vissés en fonction du modèle choisi. Pour installer les raccords en laiton à visser, il est nécessaire d’avoir en sa possession les outils pour réaliser le collet battu. Ce type de raccords en laiton ne peut pas être utilisé pour le gaz ni encastré.

 

Les raccords en PVC

 

Ce qui distingue les raccords en PVC des autres raccords plomberie, c’est qu’ils se collent. Ils se posent donc facilement et ne nécessitent aucune soudure. Autre avantage des raccords en PVC : leur prix très accessible. Néanmoins, la mise en oeuvre de raccords en PVC nécessite d’être rigoureux, car la dilatation du matériau est importante. Il faut donc en tenir compte.

 

Les raccords PER

 

Les raccords en PER sont issus de matière plastique. Il en existe différents types : à glissement, à sertir, à compression et automatiques. S’ils sont faciles à mettre en oeuvre, les raccords en PER demandent un outillage spécifique. Les raccords en PER à compression nécessitent moins d’outillage, mais ne peuvent pas être utilisés pour le gaz. De leur côté, les raccords PER à glissement sont reconnus comme plus fiables.

 

Les raccords rapides

 

Les raccords rapides sont les raccords bicônes ou américains. Très faciles à installer, ils ne correspondent pas à une utilisation pour le gaz.

 

Les raccords multicouches

 

De la famille des raccords PER, les raccords en multicouches sont très avantageux. En effet, ils sont rigides et étanches à l’oxygène. De plus, l’accumulation du tartre est réduite.

 

 

Les raccords en fonction de la méthode d’installation

 

S’il existe des raccords de plomberie dans différents matériaux, il existe aussi différentes méthodes de fixation. Les raccords à visser sont principalement utilisés pour les sanitaires. Avant de procéder à leur installation, il faut vérifier si vous avez besoin d’un mâle, d’une femelle ou d’un raccord mixte.

De plus, pour assurer une étanchéité parfaite, il est recommandé de procéder à l’application de téflon ou de filasse près du filetage. Les raccords à souder sont le plus souvent utilisés pour les sanitaires ou le chauffage. Méthode traditionnelle, elle est également la plus technique. En présence de raccords multicouches, les raccords à sertir s’imposent. L’utilisation d’une pince à sertir est alors un incontournable. La taille des inserts devra être adaptée à celle du diamètre du tube. Les raccords à olive ou raccord bicônes sont quant à eux à utiliser uniquement sur les tuyaux en cuivre rigides.

D’autre part, le raccord par compression qui tire son nom de l’écrasement du raccordement sur le tuyau est très simple à mettre en oeuvre. Il nécessite seulement une clé plate. Particulièrement fiable et étanche, le raccord à glissement est particulièrement utilisé pour le chauffage. Outre une pince à glissement, de bonnes connaissances en plomberie sont nécessaires pour ce type d’installation. Enfin, les raccords rapides ne demandent aucun matériel spécifique. Ils se posent grâce à un système de clipse. Néanmoins, ils sont moins durables dans le temps.

 

raccords-plomberie-installation

 

Les principales tailles de raccord de plomberie

 

Pour compléter ces informations sur les différents raccords de plomberie, voici les principales tailles de raccord que vous pouvez être amenés à utiliser :

  • 3/8 ou 12/17 pour les lavabos, les éviers et les robinets d’arrêt wc
  • 1/2 ou 15/21 pour le robinet de machine à laver, le lave vaisselle et les robinets extérieurs
  • 3/4 ou 20/27 pour les raccords d’arrivé d’eau machine à laver et lave vaisselle, le raccordement du compteur d’eau, et les sorties de chauffe eau

 

 

Comment effectuer un bon raccord plomberie ?

 

Quelle que soit la méthode utilisée, certaines étapes sont impératives pour la mise en oeuvre de raccordement de plomberie :

  1. nettoyer les tuyaux ;
  2. la coupe des tuyaux. L’utilisation d’un coupe tube est recommandée ;
  3. le raccordement.

 

C’est alors que des différences vont apparaître selon la technique utilisée. Ainsi, pour un raccord à coller, il faudra limer les extrémités du tuyau avant d’appliquer la colle et de maintenir la pression quelques instants. En cas de raccord à souder, une lampe à souder vous sera nécessaire pour appliquer la brasure. Il faudra ensuite placer le tube dans l’eau froide. Par ailleurs, pour un raccord à sertir, il vous faudra maîtriser le maniement de la pince à sertir.

Il existe donc un grand nombre de raccords plomberie. Il est nécessaire de déterminer au préalable les contraintes du chantier et l’utilisation qui sera faite de l’installation pour bien choisir le raccord de plomberie à mettre en oeuvre.

 

Share This