Le domaine de la plomberie ne concerne pas uniquement la circulation des liquides comme les eaux usées. Font également partie de ce corps de métier, les travaux portant sur la circulation des fluides et des gaz. La conception et l’exécution de ce type de chantier nécessitent donc de respecter les règles applicables en la matière afin de garantir la sécurité des occupants du bâtiment. Nous vous présentons donc un résumé des normes applicables aux travaux de plomberie.

 

 

Les normes applicables en plomberie : les DTU

 

Les Documents Techniques Unifiés correspondent aux standards des normes de construction. Si le respect de ces normes est une obligation pour les travaux de marchés publics, ce n’est pas forcément le cas pour les autres chantiers. Toutefois, ce sont à ces normes que se réfèrent les professionnels notamment les experts en assurance. Il est donc recommandé d’appliquer les règles contenues dans les DTU. Une veille informationnelle est nécessaire car ces normes évoluent. Il faut donc rester à jour.

Les DTU fixent les règles à appliquer dans tous les domaines de la construction. La plomberie est donc concernée. Ils visent tant le choix des matériaux, que les règles de calcul ou la mise en œuvre en terme de raccords de plomberie. Le point crucial pour une exécution du chantier dans les règles de l’art est le calcul des diamètres en plomberie. En effet, c’est cette donnée qui va déterminée la taille des tuyaux à utiliser en fonction de leur destination.

 

normes-plomberie-dtu

 

Quels sont les DTU qui régissent les installations de plomberie ?

 

Le DTU 60.1

 

Le DTU 60.1 regroupe les normes à respecter pour l’évacuation des eaux usées c’est-à-dire des eaux ménagères, des eaux vannes ainsi que les eaux pluviales. En principe, chacune a son propre système d’évacuation. Pour que ces eaux usées puissent s’évacuer correctement, les textes recommandent un débit entre 1 et 2 mètres(s) par seconde. En effet, un débit trop faible engendre une obstruction des tuyaux de canalisation, tandis qu’un débit trop important peut causer un désamorçage des siphons. Ce DTU plomberie précise également la manière de mesurer le diamètre des tuyaux en fonction du matériau utilisé. Ainsi, pour un tuyau en PVC le diamètre nominal (DN) correspond au diamètre extérieur alors que pour tous autres tuyaux notamment en cuivre, il s’agit du diamètre intérieur.

 

Le DTU 60.11

 

Le DTU 60.11 vient compléter le DTU 60.1 en précisant le diamètre nominal requis au minimum en fonction de l’équipement à relier :

  • lavabo, lave-main et bidet : 30 mm pour le DN intérieur ou 32 à 40 mm pour le DN extérieur
  • évier et douche : 33 mm pour le DN intérieur ou 40 mm pour le DN extérieur
  • baignoire : si la longueur du tuyau est inférieure à 1 mètre le DN intérieur doit être de 33 mm a minima (DN extérieur de 40 mm) et au-delà, le DN intérieur recommandé est de 38 mm (ou 50 mm en extérieur)
  • lave-linge et lave-vaisselle : DN intérieur de 33 mm ou 40 mm en extérieur
  • WC à action siphonique : pour le premier mètre horizontal, le DN intérieur est de 60 mm puis 77 mm pour le reste de la longueur
  • WC à chasse directe : 80 mm pour le DN intérieur ou 100 mm pour le DN extérieur

Il est à noter que ces informations sont valables pour une installation présentant une pente comprise entre 1 et 3 cm par mètre.

Pour une installation de plomberie fiable et pérenne, il est important de connaître les normes applicables en la matière, telles que les DTU. Vous éviterez ainsi de voir votre responsabilité engagée en cas de sinistre.