En plus des différents DTU à connaître, En matière d’installation électrique dans les lieux d’habitation, la norme de référence est la norme NF C 15-100. Elle s’applique aux installations en aval du disjoncteur d’abonné qui a pour but de protéger les personnes et les équipements. Si toutes les pièces du logement sont soumises à cette norme, les pièces d’eau qui présentent un risque plus important du fait de la présence d’humidité sont tout particulièrement visées par la norme NF C 15-100. La salle de bain fait donc partie des pièces où la vigilance est accrue.

 

Tout savoir sur la norme NF C 15-100 pour la Salle de Bain

 

Le respect de la norme NF C 15-100 est strictement obligatoire. Il est primordial de veiller à son application dans chaque pièce. Cette norme a vocation à s’appliquer à tous les installateurs ou propriétaires dès lors qu’ils réalisent des travaux de construction, de rénovation ou d’agrandissement.

 

Application de la norme NF C 15-100 pour la salle de bain

 

norme-nfc-15-100-salle-de-bain-piece

 

En ce qui concerne la salle de bain, la norme NF C 15-100 distingue deux catégories de volume. En fonction de la catégorie à laquelle appartient votre salle de bain, le niveau de protection sera différent. Il est ainsi impératif d’installer des éléments électriques de type IPX4 ou IPX7. L’indice de protection à l’humidité exigé dépend donc de la zone concernée :

  • Zone directe de réception de l’eau (Volume 0) : quasiment aucun équipement électrique ne peut être installé. Seuls des équipements ayant un indice IPX7 sont tolérés ainsi que les éclairages à très basse tension de sécurité ;
  • Zone où l’eau peut être projetée (Volume 1) qui est délimitée par le contour du receveur soit une hauteur de 2,25 mètres. Pour cette zone, les équipements présentant un indice de protection IPX5 sont recommandés ;
  • Zone de sécurité (Volume 2) soit 60 cm au-delà du volume 1. Il est possible d’y installer des équipements dont l’indice de protection à l’humidité est IPX4.

Par ailleurs, certains équipements sont prohibés en fonction des volumes concernés. Enfin, il est tout à fait envisageable d’ajouter une prise de terre en dehors de ces volumes ou à proximité de l’interrupteur de la salle de bain.

 

Pour les toilettes situées hors de la salle de bain

 

norme-nfc-15-100-salle-de-bain-wc

 

En principe, lorsque les toilettes ne sont pas placées dans la salle de bain, l’interrupteur doit se trouver à l’intérieur de la pièce. Une prise de terre devra être placée à proximité.

Ce cas particulier est loin d’être le seul envisagé par la norme NF C 15-100 qui prévoit des obligations spécifiques pour chaque pièce ainsi que pour la maison dans sa globalité. C’est pour cela qu’avant de réaliser des travaux électriques, il est essentiel de se renseigner sur les règles applicables en fonction de la typologie de la pièce concernée. Par exemple, la réglementation impose un espace technique électrique pour tous les logements.

 

A savoir sur la norme NF C 15-100

 

La norme NF C 15-100 a fait l’objet d’une réforme en 2016 afin d’harmoniser les règles nationales avec les normes européennes notamment pour les salles de bain qui nécessitent une attention particulière de sécurité du fait de la présence de baignoire ou de douche.

Cette révision avait également pour objectif de marquer la séparation entre le réglementaire et le normatif mais aussi de faire des critères de sécurité et de bon fonctionnement les principales exigences.

Bien que les titres 10 et 11 intitulés respectivement « Installations électriques à basse tension dans les bâtiments d’habitation » et « Installation de communication dans les bâtiments d’habitation » aient été créées, peu de choses ont changé pour les installateurs. En effet, la norme NF C 15-100 demeure l’unique référence en matière d’installation électrique dans les logements.