Le mitigeur de lavabo Axor Starck V de Hansgrohe s’est imposé comme le Lauréat Or de l’édition 2015 sur le Mondial du Bâtiment dans la catégorie Salle de bains. Transparent, organique et sculptural, il recrée le phénomène du vortex, transcendant tous les codes de la robinetterie. Maxime Corbasson, Responsable du Développement de la marque Axor sur le marché français, répond à nos questions.

 

Pouvez-vous nous situer la marque Axor par rapport à la société Hansgrohe ?

Maxime Corbasson : Axor est la marque des designers pour Hansgrohe. Elle a été créée en 1993 alors que Hansgrohe existe depuis 1901. Tout a commencé avec Philippe Starck, qui a révolutionné la salle de bains. Avec Axor, tout le défi de nos ingénieurs est de reproduire de façon fonctionnelle l’esthétique imaginée par les designers. Chaque collection se décline, la plupart du temps, en une quarantaine de produits pour le lavabo, la baignoire, la douche… Derrière chaque collection Axor, il y a un designer : Starck, Antonio, Citterio, Phoenix Design, Jean-Marie Massaud, Patricia Urquiola, Ronan & Erwan Bouroullec, Front et Nendo.

 

Comment est née l’idée du mitigeur Axor Starck V ?

M.C. : Klaus Grohe, fils de Hans Grohe et père de Philippe Grohe, actuel directeur de la marque Axor, était fasciné par le phénomène du vortex depuis de nombreuses années. L’idée de départ a donc été de rendre visible l’eau au premier plan par l’intermédiaire d’un vortex. Philippe Starck, ami de longue date de la famille Grohe, était le partenaire idéal pour concevoir un mitigeur adapté. Il a imaginé un produit minimaliste et organique, avec un bec transparent presque invisible qui renferme ce miracle qu’est le vortex. La partie technologique, quant à elle, est le fruit du travail de Klaus Grohe.

 

Au-delà du phénomène de vortex, quelle est l’innovation esthétique d’Axor Starck V ?

M.C. : La grande innovation est l’utilisation du verre pour la fabrication du bec du mitigeur et pour rendre visible le vortex à l’intérieur. Le verre est un matériau noble et qui donne un aspect précieux au produit. Nous l’avons choisi de grande qualité. Il a été soumis à de nombreux tests. Il est épais et résistant, même s’il reste fragile. C’est pourquoi il est décommandé pour les lieux publics comme les hôtels afin d’éviter les risques de casse et de vol. En revanche, le particulier qui installe ce mitigeur chez lui fera plus attention car il sait ce qu’il a acheté.

 

Outre ses évidentes qualités esthétiques, quels sont les atouts de ce mitigeur ?

M.C. : Avec une consommation de 4 litres par minute, Axor Starck V permet d’économiser l’eau sans pour autant compromettre son utilisation. Son bec ouvert, rotatif à 360°, est amovible par simple pression sur un bouton placé à la base du mitigeur. Cela facilite l’installation du mitigeur. De plus, le bec peut être enlevé pour le laver à la main ou au lave-vaisselle.

 

En combien de produits se décline cette nouvelle collection ?

M.C. : Axor Starck V est proposé en neuf mitigeurs différents. Nous en avons déjà présenté quatre : avec base chromée, surélevée chromée, blanche et en version deux trous. Les cinq autres sont dévoilés sur Idéobain. Il y aura notamment une version chromée dotée d’une poignée traditionnelle, et une autre avec bec en porcelaine blanche où le vortex ne sera pas visible, mais qui fera penser à une fontaine. La porcelaine est un nouveau matériau que nous n’avons jamais utilisé auparavant. Enfin il y aura aussi deux versions plus rétro, avec un corps doré poli et la base du bec taillée en diamant en ou biseau.

 

Quelle clientèle ciblez-vous avec cette collection ?

M.C. : Le prix de départ sera de l’ordre de 1000 € TTC. Nous ciblons donc une clientèle haut de gamme. Ce n’est pas un produit de volume mais d’exception. Ce mitigeur fait beaucoup parler de lui pour sa technologie, son esthétique et l’émotion de l’eau qu’il dégage.