Vous vous interrogez sur l’utilité d’un vide sanitaire pour votre future maison ? Vous recherchez des informations quant aux normes à respecter ? Le vide sanitaire peut être une bonne solution pour l’isolation du plancher de votre logement. Il s’agit alors de savoir si la présence d’un vide sanitaire est obligatoire et quels sont les DTU vide sanitaire pour une mise en oeuvre dans les règles de l’art notamment pour la ventilation.

 

 

Vide Sanitaire : une obligation ?

 

Un vide sanitaire ou espace visitable en zone termitée correspond à l’espace entre le sol et le premier plancher du bâtiment. Il peut être accessible ou non. Cet espace tampon peut faire d’une dizaine de centimètres de hauteur jusqu’à 1,80 mètres.

Le vide sanitaire a pour objectif de garantir la salubrité du bâtiment en évitant les désagréments dus à l’humidité du sol, la présence de radon ou éventuellement de termites.

 

Dans certains cas, la présence d’un vide sanitaire est obligatoire :

  • présence de sols argileux, sujets aux gonflements, dilatations, retraits…
  • sur un terrain en pente présentant des risques de déplacement de construction ou une pente > 4%.
  • sur un terrain constitués de remblais.
  • sur un terrain en banquette présentant des risques de tassements différentiels.
  • sur un terrain en cuvette qui pouvant recevoir les eaux de ruissellement.
  • sur un terrain hétérogène avec des risques de tassement différentiels.

 

 

Les DTU applicables au Vide Sanitaire

 

Dès lors qu’un vide sanitaire est construit, il doit respecter certainement normes. Elles ne sont pas toutes regroupées dans un seul DTU. Plusieurs DTU sont donc applicables à la mise en oeuvre d’un vide sanitaire.

 

Le DTU 60.1 pour les canalisations

 

Le DTU 60.1 “Plomberie sanitaire pour bâtiment – Canalisation” prévoit les règles à appliquer en matière de canalisation en présence d’un vide sanitaire. En effet, les canalisations doivent être accessibles pour pouvoir les surveiller et les réparer le cas échéant. Une hauteur libre de 60 centimètres au minimum doit donc être laissée.

 

Le DTU 65.10 pour l’accessibilité du vide sanitaire

 

Le DTU 65.10 quant à lui prévoit les normes en vigueur en matière d’accessibilité notamment pour les vides sanitaires : « Pour permettre une bonne accessibilité aux équipements qui y sont implantés, le vide sanitaire doit avoir une hauteur libre de 0,60 cm au minimum et doit comporter une trappe ou un portillon d’accès. ».

 

dtu-vide-sanitaire-ventilation

 

Ventilation du vide sanitaire conforme au DTU

 

La ventilation est un aspect essentiel à prendre en considération en présence d’un vide sanitaire. C’est pourquoi il doit répondre à quatre impératifs :

1. la durabilité, l’hygiène et la salubrité.
2. la performance thermique.
3. l’utilisation du gaz comme source d’énergie.
4. la fonction anti-Radon, pour les zones concernées.

 

Des normes sont ainsi prévues pour fixer les surfaces de ventilation nécessaires. Elles sont calculées pour 100m² de surface au sol du vide sanitaire. Pour la durabilité, l’isolation thermique et l’utilisation de gaz, une surface de ventilation supérieure à 500 cm² pour 100 m² de vide sanitaire est nécessaire.

Les ventilations sont considérées comme obligatoires. Dès lors, pour être considéré comme ventilé, un vide sanitaire doit avoir des ouvertures à l’air libre sur au moins deux parois différentes et présenter une section libre d’au moins 3/10000 de surface de vide sanitaire en l’absence de réseau gaz et d’au moins 5/10000 en présence d’un réseau gaz.

 

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour ventiler un vide sanitaire :

  • la ventilation naturelle : elle repose sur la création de courants d’air via plusieurs bouches d’aération présentes dans le vide sanitaire ;
  • la ventilation mécanique : elle peut venir en complément d’une ventilation naturelle insuffisante. Elle consiste à la mise en place d’un système de ventilation tel qu’une VMC ou des ventilateurs.

 

Les solutions de déshumidification

 

Il peut être nécessaire d’installer un déshumidificateur lorsque l’air du vide sanitaire n’est pas ou peu renouvelé. Il permet d’absorber l’humidité et donc d’assurer la salubrité et la durabilité du logement. Toutefois, cette solution ne peut pas être utilisée en cas d’une importante présence de radon.

Dans tous les cas, il est essentiel de grillager les bouches d’aération pour éviter que les insectes et autres petits animaux ne s’introduisent dans le vide sanitaire.

 

Les calculs de mesure de ventilations donnés par les DTU

 

Les DTU vide sanitaire imposent des modes de calculs pour déterminer la surface recommandée pour les aérations. Ces calculs permettent également de catégoriser les vides sanitaires en fonction de leur degré de ventilation. Ainsi, sera considéré comme :

  • fortement ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 500.
  • ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 1000.
  • faiblement ventilé, un vide sanitaire où la surface des grilles correspond à la surface du plancher divisée par 1500.

 

Que vous conseillez un vide sanitaire par obligation du fait de la nature du terrain ou par choix, il est indispensable de respecter les différentes normes des DTU traitant des vides sanitaires. Cela vous évitera de devoir faire face à des désagréments dus à l’humidité ou au radon par exemple.