Deux techniques peuvent être utilisées pour la pose de carrelage. D’une part, la pose scellée et d’autre part, la pose collée. Cette dernière est de plus en plus utilisée par les professionnels de la construction. Comme toute technique d’exécution dans le bâtiment, elle est soumise aux normes du document technique unique qui la régit expressément. Le DTU carrelage collé est le 52.2. Il définit les règles pour la pose de carrelage collé. Toutefois, même si cette technique a des avantages, il faut avoir conscience des inconvénients qu’elle peut représenter.

Quel est le DTU applicable à la pose de carrelage collé ?

 

La pose de carrelage collé étant devenue la plus courante, le DTU 52.2 est venu unifié les règles en la matière. Ce Document Technique Unique régit d’ailleurs la pose de tous les revêtements en céramique.

Pour rappel, on parle de pose collée lorsque les carreaux de carrelage sont scellés avec un mortier colle directement sur un support. Ce dernier, peut être une chape, du carrelage existant ou tout autre support à même de recevoir un carrelage céramique.

Le DTU 52.2 a été modifié en 2014 afin d’apporter des précisions quand à la pose de carrelage sur les murs intérieurs et les murs extérieurs mais aussi sur les sols NP6.
Des apports ont ainsi été faits concernant la tolérance de planéité des supports, les joints et l’utilisation des enduits au sol.

La pose du carrelage collé, les règles de base

 

La pose du carrelage par encollage nécessite une préparation minutieuse du support. Il faudra consacrer un peu de temps à cette étape pour éviter tout défaut.
Ainsi, il faut s’assurer que le support est sain et propre mais aussi que la planéité est parfaite. A défaut, il faut réaliser un ragréage.

Ensuite, vient la phase d’encollage. Si les petits formats de carreaux de carrelage permettent de réaliser un encollage simple, la plupart du temps, un double encollage est nécessaire. Dans ce cas, la colle sera déposée sur le support ainsi que sous le carreau de carrelage.
Afin de s’assurer de la technique d’encollage à utiliser, n’hésitez pas à vous référer à la notice fournie par le fabricant de carrelage.

Pour le choix de la colle, différentes options sont permises par le DTU 52.2 pour le carrelage collé. Le matériau le plus utilisé est le mortier colle c’est-à-dire une poudre qui se mélange avec de l’eau. Pour de petites surfaces, vous pouvez utiliser des colles prêtes à l’emploi.

La largeur des joints est également prévue par le DTU carrelage collé. Par exemple, pour les carreaux en céramique pressée, les joints doivent faire au minimum 2 mm pour un carrelage rectifié et 4 mm pour un carrelage normal lorsque la pose est faite sur un mur intérieur. Pour une pose au sol en intérieur, les largeurs minimales exigées sont les mêmes. Au contraire, en extérieur, la pose de carrelage collé au sol nécessite de réaliser des joints d’une largeur de 5 mm à minima.

 

dtu-carrelage-colle-avantages

Avantages et inconvénients du carrelage collé

 

La pose collée de carrelage offre certains avantages par rapport au carrelage scellé tels que la simplicité et la rapidité de la pose mais aussi la solidité. Toutefois, la pose de carrelage collée nécessite un support parfaitement plane sous peine de devoir réaliser au préalable un ragréage. De plus le dépôt d’une primaire est exigé par le DTU 52.2 en cas de support fermé et donc non poreux.

Les professionnels du bâtiment privilégient de plus en plus la pose collée pour la mise en oeuvre du carrelage. Le strict respect du DTU 52.2 est cependant essentiel afin d’éviter tout défaut sur l’ouvrage et de garantir sa durabilité.